Zoom sur le topinambour

Zoom sur le topinambour
Sous le terme légumes-pays, on retrouve le topinambour ... Nous vous proposons de découvrir aujourd’hui ce petit dernier, oublié de nos recettes et que l’on gagnerait à mieux connaître.

Consommez-le aussi bien chaud que froid, mais toujours cuit. Tous les modes de cuisson lui conviennent : dans l'eau bouillante salée une vingtaine de minutes, à la vapeur, à la poêle...
Dégusté en salade, froid et coupé en tranches fines, arrosé d'une vinaigrette moutardée, il est simplement délicieux. S'il peut se contenter d'une noix de beurre, de béchamel ou d'un mélange de persil et d'échalote hachés en guise d'assaisonnement, il se prête aussi, dans sa version chaude, à des préparations plus élaborées (gratins, flans, purées). Et il accompagne volontiers les viandes blanches, surtout le veau et le porc.
On peut aussi le préparer comme dessert. La cuisson en papillote s'y prête tout particulièrement : garnie de fruits secs et relevée d'épices telles que la vanille, la cannelle ou encore la badiane.

Le topinambour (toupinanbou) 
Saison : décembre à mars

Le topinambour fait partie des légumes modérément caloriques (31 kcal/100 g). Rassasiant, il peut se substituer avantageusement à un plat de pommes de terre (85 kcal/100 g)
C'est une excellente source de fibres qui permet de faciliter le transit intestinal, de jouer sur la satiété et de réguler l’appétit.
La présence de vitamine du groupe B permet de préserver le système nerveux et de prévenir les maladies neuro-dégénératives.
La présence de calcium renforce les os et les dents.